paper brown

  • Aubonne 2012 ©Parc Jura Vaudois
  • Aubonne 3 2012 © Parc Jura Vaudois
  • Ballens 2012 © Parc Jura Vaudois
  • Ballens 2 2012 © Parc Jura Vaudois
  • Berolle 2 2012 © Parc Jura Vaudois
  • Cretes Jura 2012 © Semio Nicolas Denis
  • Montricher 2012 © Parc Jura Vaudois
  • Pecheur Lac De Joux 2012 © Tony Ho
  • Saint George 7 2012 © Parc Jura Vaudois

EN CONSTRUCTION

Ce projet fera prochainement l’objet d’une page spécifique détaillée.

Le projet Toile verte est un projet de renforcement de l’infrastructure écologique soutenu par MAVA, Fondation pour la nature. Ce projet vise à aider financièrement et logistiquement les propriétaires de terrains (communes ou privés) à entretenir ou revitaliser de petits milieux naturels oubliés, comme des marais, étangs, haies vives, vergers etc… Parallèlement à ces travaux de terrain, le projet Toile verte permet également de faire de la sensibilisation sur la thématique de l’infrastructure écologique à travers excursions, animations et ateliers.
Ce projet s’inscrit dans la stratégie nationale en matière de biodiversité. L’OFEV, a d’ailleurs lancé un projet pilote dans les Parcs suisses qui permet de renforcer les moyens à disposition pour améliorer la Toile Verte du Parc Jura vaudois. Des mesures visant à augmenter la connaissance de l’état actuel de l’infrastructure écologique et de ses lacunes sont notamment mises en place.

Pourquoi un tel projet ?
L’érosion de la biodiversité à l’échelle mondiale est une réalité qui ne peut plus être contestée. Les Parcs naturels sont des régions de haute valeur naturelle et se doivent donc de la préserver. Une des causes principales de cette perte de biodiversité est la fragmentation des habitats. A l’échelle locale et régionale, il est possible d’agir pour enrailler ce déclin, notamment en entretenant les sites naturels accueillant certaines espèces d’intérêt.
Bien que le Canton dispose déjà de moyens pour certains sites naturels, de nombreux autres sites, souvent de petite taille, restent oubliés. Ce sont des sites relais qui permettent la mise en connexion de milieux naturels contenant une forte biodiversité afin de construire une infrastructure écologique fonctionnelle pour les espèces et leur dispersion. Ces sites relais peuvent être des milieux humides ou secs, des talus, des haies etc…, en zone villageoise, forestière ou agricole. Tous les milieux comptent pour préserver la biodiversité, et tout le monde peut agir !